Le Démon des Armes : résumé

Parmi les films phares des années de 1945 à 1950 vous pouvez retrouver : Le Démon des Armes qui est une pure merveille cinématographique de cette époque. Voulez-vous en savoir plus sur la quintessence de cette œuvre ? Lisez cet article pour en apprendre plus sur les moindres détails de ce bijou des séries B d'armes.

Présentation du film Le démon des armes.

Présenté au grand public américain en janvier 1950, le film Le démon des armes ou Deadly is the female est l’une des belles œuvres du célèbre réalisateur Joseph H. Lewis. Réalisateur de profession, Joseph H. Lewis est réputé pour être celui qui a donné toute sa valeur aux films à faible devise qui ont gagné les faveurs du public vers les années 1950. Parmi ses chefs-d’œuvre, se retrouve Gun Crazy, qui a propulsé la carrière professionnelle du réalisateur vers les hauteurs, dans le domaine cinématographique des années 50.

 Le film de série B, Le Démon des Armes a été produit suivant une histoire de Mackinlay Kantor, un écrivain américain de roman, particulièrement reconnu pour ses romans policiers. Sur le plateau du tournage, les scènes ont été réalisées par des célèbres auteurs de scénarios du cinéma des années 45 que sont : Dalton Trumbo et Millard Kaufman. Ce film a été produit aux États-Unis par la Société King Brothers Productions.

D’un genre particulièrement dramatique et policier, il a été diffusé en noir et blanc. Cette œuvre d’une durée d’une heure trente-sept minutes, en a fasciné et émerveillé plus d'un.

Résumé du film.

Ce long-métrage raconte l’histoire de Bart Tare qui, guidé par sa fascination des armes à feu ,à essayer d’en voler une, dans la devanture vitrée d’une boutique d’armes à ses 14 ans. Mais pas de chance, il est arrêté. Suite à son séjour dans une maison correctionnelle et à l’armée, il revient dans son pays avec une vision plus claire et consciencieuse.

Cependant, lors d’une visite au cirque de la ville, il fait une rencontre qui va bouleverser sa vie. Celle d’Annie Laurie Starr, une tireuse qui est dotée d’une adresse au tir tout aussi fabuleuse que la sienne. S’engageant ensemble, ils sont rapidement portés vers le mariage, mais aussi vers la perte de ce qu’ils possèdent. Cela va germer dans l’esprit des jeunes amants l’idée du hold-up. Mais si cette idée répugne Bart, elle n’en est pas moins excitante pour Laurie qui est bien plus attirée par l’adrénaline produite par les sensations fortes que par l’argent.

 De plus, elle ne se refuse pas à utiliser son arme sur quelqu’un un jour, à l’opposé de Bart. Entre amour et passion vicieuse pour les armes à feu, Bart et Annie vous transportent au sein d’aventures exceptionnelles.

Fiche de réalisation du film.

Ayant pour titre original Deadly is a female, ce film a été produit en anglais américain puis retransmis dans une dizaine d’autres langues dont le Français. Il faut en effet noter que la diffusion de ce film en France a été tardive, mais a été très vite populaire car identifié comme le meilleur de sa catégorie. Il a été réalisé selon un récit de Mackinlay Kantor par Joseph H Lewis avec Dalton Trumbo et Millard Kaufman comme scénaristes. En responsable de la caméra et du cadrage des images, il y a Russell Harlan.

 Par ailleurs, le montage et le son ont été produits respectivement par Harry W. Gerstad et Victor Young, des professionnels de la mise en scène. Les volets décors et costumes ont été assurés par Gordon Wiles et Norma Koch qui n’en était pas à leur première réalisation dans le métier. Produit dans un format noir et blanc et avec un son de Western Electric Recording, la distribution de cette merveille a été assurée par l’entreprise United Artists.

Aperçu des personnages

À la première loge dans la réalisation de ce film, vous retrouverez Peggy Cummins une actrice britannique dans le rôle de l’impétueuse Annie Laurie Starr. Dans la peau de Bart Tare, vous avez John Dall qui fut nommé meilleur acteur aux Oscars du cinéma de 1945. Ensuite, vous avez Berry Kroeger qui a tenu le rôle de Packett ainsi qu’un bon nombre d’autres personnages dans le cinéma des années 45.

 De plus, vous pouvez compter parmi les autres personnages Harry Lewis, Trevor Barrette, Russ Tamblyn et Anabel Shaw dans les rôles respectifs du shérif-adjoint Clyde Boston, le Shérif Boston, Bart Tare lorsqu’il avait 14 ans et Ruby Tare. En plus d’eux, bien d’autres acteurs et figurants sont intervenus dans la production du démon des armes.

PagesT