Django unchained : résumé

Django Unchained est une œuvre cinématographique signée Quentin Tarantino et sortie en janvier 2013. Elle raconte l’histoire d’un esclave et d’un chasseur de primes Allemand qui traversent le Texas ensemble. L’intrigue se situe dans l’Ouest américain des années 1850, juste avant la guerre civile. Si vous aimez les films de cow-boys, où ça tire dans tous les sens, les personnages aux répliques hilarantes, ce film ne pourra que vous plaire.

Le marché

C’est en plein milieu de la nuit qu’une queue d’esclaves noirs, enchaînés les uns aux autres, marchent sous la direction de deux propriétaires blancs : Ace et Dicky Speck. Un homme dans une carriole de dentiste vient interrompre leur avancée. Il s’agit du docteur King Schultz, qui, faisant fi de l’hostilité manifeste des frères Speck, demande aux individus enchaînés s’ils connaissent les Brittles. L’un d’eux, Django, répond par l’affirmative.

N’obtenant pas l’avis favorable de transporteurs, pour acheter le dénommé Django, Schultz abat l’un des frères, libère Django et s’en va, laissant les autres esclaves armées face au Speck survivant.

Par la suite, Schultz explique à Django qu’il est chasseur de primes et qu’il doit attraper frères Brittles, morts ou vifs. Cependant, il ne connaît pas leur visage et a besoin de quelqu’un comme Django pour réussir sa mission. L’esclave accepte d’aider Schultz à retrouver les frères Brittles, en échange d’une somme d’argent et de sa libération.

Le périple de l’Ouest

Les deux hommes se lancent à la poursuite de leurs cibles, tout en ramassant d’autres malfaiteurs sur leur passage. Ils finissent par retrouver la trace des frères Brittles, dans une plantation. Pour gagner la confiance des meurtriers, King Schultz prétend être vendeur d’esclaves. Les héros accèdent à la plantation et abattent les criminels peu de temps après.

Une fois libéré, Django part à la recherche de Broomhilda, son épouse. Ils ont tous les deux été séparés à cause du commerce d’esclaves. Schultz, d’origine allemande, est intrigué par la consonance germanique du nom de la femme. Il propose alors à son nouvel ami de l’accompagner dans sa quête.

Ils vont d’abord passer l’hiver à s’entraîner au tir. Django vise de mieux en mieux et devient même chasseur de prime. Il conserve d’ailleurs un avis de recherche dans sa poche comme un porte-bonheur.

Une dernière mise en scène

L’esclave affranchi retrouve la trace de sa femme. Il apprend, en effet, qu’elle travaille chez Calvin J Candy, un terrien aussi élégant que violent. Ce dernier force ses esclaves les plus robustes à affronter d’autres hommes de leur trempe dans des combats à mort. Il les traite également comme des marchandises, en achetant certains et en vendant d’autres.

Schultz se fait passer pour un acquéreur potentiel, intéressé par le meilleur lutteur de Calvin Candy. La combine fonctionne et les deux amis entrent à Candyland : la plantation de Calvin. Ils y rencontrent Stephen, le plus fidèle esclave du terrien. Celui-ci se montre froid et méfiant envers les nouveaux venus. C’est d’ailleurs au cours de la fausse vente qu’il isole son maître pour lui faire part de ses soupçons : il a très bien compris le manège de Schultz.

Calvin J Candy accepte finalement de céder Broomhilda pour 12 000 dollars. Les héros sont sur le point de quitter les lieux, mais la pression psychologique atteint son apogée, car Schultz est obligé de serrer la main du terrien pour valider la transaction.

Ce dernier tire sur Candy, qui décède sur le coup, et se fait tuer à son tour. Après une fusillade fulgurante, Stephen réussit à avoir le dessus sur Django et le vend à la compagnie minière LeQuint Dickey. Le taux de mortalité des ouvriers y est particulièrement élevé.

La vengeance

En route vers ses nouveaux propriétaires, Django tente le tout pour le tout. Il se présente comme un chasseur de prime, emprisonné et vendu à tort à ses gardiens, voyant en lui le parfait coupable. Pour appuyer ses propos, il leur montre son avis de recherche précieusement conservé.

Son discours convainc les surveillants qui le libèrent. Django les tue et rebrousse chemin jusqu’à Candyland. Il abat alors tous les hommes de Candy qu’il rencontre et échange des tirs avec Stephen. Une des balles atteint la jambe de l’esclave, que Django achève en mettant le feu à l’immense demeure.

Désormais accompagné de Broomhilda, Django poursuit sa route.

PagesT